Gestion des ressources | Releases

PQFORCE 4.10.0 : Processus de validation pour l'allocation des ressources

PQFORCE 4.10.0 est arrivé, et avec lui, comme toujours dans ce genre de release de fonctionnalités, de nouvelles fonctions pour une gestion de projet encore meilleure. Cette version comprend une extension importante autour de la gestion des ressources et apporte plus de contrôle dans l'allocation des ressources à partir des projets. En outre, une authentification basée sur un jeton est désormais disponible. La version 4.10.0 sera déployée le 26 août 2022. Dans cet article, nous abordons les dernières fonctionnalités.

Meilleur contrôle de l'utilisation des ressources du projet

La version 4.10.0 offre la possibilité de contrôler les allocations de ressources sur les projets. Jusqu'à présent, les allocations étaient sans état. Cela signifie qu'une allocation est réalisée par l'attribution directe d'une ressource à une tâche de projet. L'allocation existe simplement à partir de ce moment-là, elle peut être modifiée, réaffectée à une autre ressource ou même supprimée. Mais elle n'a pas d'état.

Activation et paramétrage des partages de répartition

Il est désormais possible d'activer un workflow d'allocation dans le module ADMIN, comme le montre l'image. Les allocations ont ainsi un cycle de vie et passent par différents états. Cela fonctionne de la même manière que les états d'un TODO. Une attribution créée par un chef de projet se trouve d'abord dans l'état "Nouveau". Ainsi, les attributions pour les tâches peuvent être recherchées et allouées comme auparavant, en attribuant aux ressources une valeur d'effort pour la tâche. Une fois les ressources affectées aux tâches, les allocations peuvent être demandées. Pour cela, un nouveau panneau de workflow d'allocation est disponible et peut être affiché directement sous le plan de Gantt, comme le montre l'illustration suivante.

Panneau de workflow pour les attributions dans le projet

Lorsqu'une tâche est sélectionnée dans le plan de Gantt, toutes les affectations correspondantes sont regroupées dans ce panneau selon leur état dans des trajectoires verticales. Les ressources sont représentées dans des trajectoires horizontales en fonction de leur appartenance à des unités organisationnelles. On obtient ainsi une vue d'ensemble parfaite des affectations qui doivent encore être demandées, qui ont déjà été libérées ou qui ont été refusées. La représentation peut être influencée par des options. Par glisser-déposer, il est possible de modifier l'état de certaines affectations mais aussi de tout un groupe d'affectations ou de ressources. Par exemple, toutes les nouvelles attributions peuvent être déplacées en une seule fois vers l'état "Demandé".

Un tel panneau de workflow d'allocation se trouve également sur la page des gestionnaires de ressources. Sur la vue "Disposition", chaque unité organisationnelle a désormais la possibilité de voir les affectations des ressources dans un aperçu. Ainsi, un gestionnaire de ressources peut facilement approuver ou même refuser pour son unité les ressources demandées dans les projets par un simple glisser-déposer.

La réponse à la question de savoir ce qu'il advient des attributions approuvées dont l'effort ou les dates de début et de fin de tâche changent est simple. Dès que l'une de ces valeurs change au-delà d'une tolérance donnée, les attributions concernées reviennent automatiquement à l'état "Modifié". Du point de vue du projet, elles doivent donc à nouveau être demandées. Les tolérances peuvent être définies dans le module ADMIN.

Authentification basée sur un jeton

Désormais, les applications tierces peuvent se connecter au serveur PQFORCE via un token. Le fonctionnement est le suivant: L'application tierce déclenche une requête API vers le serveur PQFORCE. Elle reçoit alors un jeton, qui n'est toutefois pas encore validé. Avec le jeton, une URL est également renvoyée. Cette URL permet d'ouvrir une fenêtre de connexion PQFORCE, par laquelle un utilisateur se connecte à PQFORCE avec son compte utilisateur, lie ainsi le token à son compte utilisateur et le valide. Une durée de validité est également associée au token. Pendant cette période, l'application tierce peut se connecter à PQFORCE avec le token au nom de l'utilisateur et ainsi accéder à PQFORCE via l'API REST. Dans le module ADMIN, l'utilisateur dispose d'un aperçu des tokens attribués et peut également les supprimer si nécessaire.

À propos de l'auteur


Directeur général INTRASOFT AG

Daniel Hösli est directeur général et consultant principal chez INTRASOFT AG, dont la solution SaaS PQFORCE est la principale plateforme de gestion d'entreprise agile et orientée projet. Il est impliqué quotidiennement dans le développement de systèmes de gestion de projet depuis 15 ans dans une fonction de conseil et de gestion de projet - tant sur le plan organisationnel que technique - et dispose donc de l'expérience acquise au cours d'innombrables contacts et tâches dans une grande variété d'entreprises et à différents niveaux de gestion.

Ne ratez pas l'occasion

Avec PQFORCE Insights, vous recevez nos dernières nouvelles, les meilleures pratiques, des conseils et des offres directement dans votre boîte aux lettres.
Nous ne vous enverrons que des courriels pertinents, sans spam.
Vous pouvez toujours vous désabonner d'un simple clic.
Essayer maintenant

En utilisant ce site web, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer l'offre et à des fins d'analyse d'utilisation.Politique de confidentialité